Quel type d’investisseur devrais-je être?

Se lancer dans l’investissement en bourse est beaucoup plus facile qu’avant. De même qu’améliorer son rendement si vous investissez déjà. Ce n’est plus un domaine réservé uniquement aux plus fortunés ou aux institutions financières. De plus en plus de personnes comme des mères ou des pères de famille, des étudiants et même parfois des enfants tentent leur chance dans ce qui était avant la chasse gardée des riches. Toutefois, avant de vous lancer dans ce monde très excitant et potentiellement très rémunérateur, vous devez évaluer quel type d’investisseur vous voulez être. On voit hélas trop fréquemment des gens qui ne se sont pas posé la question et les conséquences qu’il en résulte.

Tout part d’une réflexion personnelle

Réfléchissez-y une seconde… avez-vous vraiment pensé à ce qu’il vous fallait pour commencer à bâtir une fortune pour vous et votre famille. Si non, vous devriez sérieusement réfléchir au style d’investissement qui vous conviendrait le mieux.

Les types d’investisseurs

Les « buy and hold » (acheter et conserver) placent leur argent dans des actions d’entreprises qu’ils jugent bonnes et solides et n’y touchent plus sur une durée de temps pouvant aller de 1 à 50 ans. Cela convient mieux aux personnes qui sont orienté long-terme de nature et qui ne recherchent pas un profit rapide mais aussi qui ont l’oeil pour repérer les bonnes compagnies. Le plus célèbre représentant de cette catégorie d’investisseur est un des hommes les plus riches au monde, Warren Buffet, ce qui laisse à penser que c’est une bonne stratégie.
D’ailleurs, pour devenir ce type d’investisseur, je vous recommande vivement de lire le livre « Warren Buffet et l’interprétation des états financiers ».

Les « day trading » (trade=négocier), sont à l’opposé de l’approche « buy and hold « . Ce sont des personnes qui achètent et vendent des titres sur de très courtes périodes de temps, parfois dans la journée ou même dans l’heure. Il profite des variations du marché pour acheter ou vendre avec un profit. Si vous avez beaucoup de temps et que vous êtes prêt à scruter les mouvements des marchés, cela pourrait être pour vous.

Il y a un spectre large de stratégies entre, certains négociant sur des horizons de placements de quelques mois et d’autres utilisant les deux approches avec 2 portefeuilles différents.

Type d’investisseur : 2 écoles

Ensuite vous devez identifier quelle sera votre méthode d’analyse. Ici encore, on identifie 2 écoles; les fondamentalistes et les chartistes. Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous dire que l’une est meilleure que l’autre mais le plus sensé est d’allier les deux techniques.

Les fondamentalistes regardent les fondamentaux de l’entreprise (ses profits, sa marge, son management, ses plans de développement, ses projets et l’économie en générale) pour se faire une idée de la vraie valeur de l’action de cette entreprise et de la confiance qu’ils peuvent lui accorder.

analyse graphiqueLes chartistes ou analystes techniques s’intéressent surtout aux courbes de prix et aux ratios de l’entreprise ainsi qu’à plusieurs indicateurs pour tenter de savoir quelle sera la tendance du prix à l’avenir (en hausse ou en baisse) et si elle sera intéressante pour eux.

Utiliser uniquement l’un ou l’autre peut-être dangereux. Un chartiste peut détecter une tendance de prix à la hausse dans les jours qui viennent mais si les fondamentaux de l’entreprise sont trop faibles, peut-être fera-t-elle faillite avant. Un fondamentaliste peut se positionner sur une action qui lui semble prometteuse mais le prix de l’action peut baisser plusieurs mois ou années de suite. Il semble plus sage d’ajuster sa stratégie en se basant sur ces deux approches.

Le risque : Un facteur important à prendre en compte dès le début

Quand vous décidez quel type d’investisseur vous voulez être, le facteur le plus important à prendre en compte est votre tolérance au risque (quelle perte pourriez-vous accepter si l’action n’évoluait pas dans le sens voulu?). Si vous pouvez accepter de prendre des gros risques avec des actions volatiles, la récompense peut-être plus intéressante mais, si vous savez que vous en perdriez le sommeil alors mieux vaut choisir des actions plus stables avec probablement une moins bonne rentabilité.

Un point important: n’utilisez en bourse que l’argent dont vous n’avez pas besoin (pas l’argent du loyer, des courses alimentaires ou destiné à vos besoins essentiels ou ceux de votre famille). Le mieux est de déjà maitriser vos dépenses et d’épargner des sommes qui, si vous les perdez, n’impacteront pas votre niveau de vie actuel. Pour cela, n’hésitez pas à suivre ma formation « Je me Forme JE M’ENRICHIS » pour en apprendre plus sur la gestion de vos finances et en savoir nettement plus sur la bourse.

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez deux cadeaux
En complétant le formulaire suivant, non seulement vous serez informé de la publication des prochains articles mais vous recevez également gratuitement la version complète (234 pages) du livre "Tout le monde mérite d'être riche" d'Olivier SEBAN ainsi qu'un guide pour bien débuter en bourse.

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

FERMER
CLOSE