Oubliez l’existence du livret A après votre épargne de précaution

En fin 2013, la caisse des dépôts comptabilisait 267.2 milliards d’euros déposés par les Français sur leur livret A et leur livret de développement durable (LDD). Face à un tel engouement pour ces livrets d’épargne qui ne m’attirent en rien, j’ai voulu partager mon point de vue via cet article.

Le but premier du livret A

Distributeur de billetsL’argent déposé sur le livret A est géré à 65% par l’État via la caisse des dépôts et à 35% par les banques. L’état l’utilise pour financer des investissements d’intérêt général tels que les logements sociaux et les universités.
Quant aux banques, elles doivent normalement l’utiliser pour faire des prêts aux PME.
Vous découvrirez dans cet article publié par la tribune que cet argent ne sert pas qu’à cela.

En contrepartie, pour les Français qui y placent leurs argents, ils obtiennent 1,25% (en février 2014) d’intérêt net d’impôt par an qui devrait compenser l’inflation. Autrement dit, le livret A est censé permettre aux euros que vous y mettez de prendre de la valeur au même rythme que la hausse des prix afin de ne pas vous appauvrir.

Un peu de calcul

L’INSEE a deux méthodes de calcul pour déterminer le taux du livret A qui sont les suivantes.

1er calcul: (cliquer sur l’équation si vous souhaitez l’agrandir)

1er calcul livret A

Globalement, l’inflation correspond à la perte du pouvoir d’achat de notre monnaie déterminée en fonction de l’indice des prix à la consommation. Pour avoir plus d’informations à ce sujet sur le site de l’INSEE, vous pouvez suivre ce lien.
Les taux Euribor et Eonia, quant à eux correspondent à des taux d’intérêt interbancaires qui évoluent régulièrement. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter ce site.

Autrement dit, ce premier calcul dépend pour moitié de l’inflation et pour moitié des taux Euribor et Eonia.

2ème calcul : L’inflation hors tabac majorée d’un quart de point.

La réalité à mon avis

Selon moi, aucune de ces deux méthodes ne reflète vraiment la vraie hausse des prix telle que nous la subissons, et ce, même si l’INSEE retient celle qui donne le meilleur taux. Ce dernier est basé sur un échantillonnage de produits qui sont censés représenter la consommation d’un ménage moyen. En plus, bien que ce rendement soit national, l’INSEE reconnaît que l’inflation n’est pas la même pour tout le monde selon ce que vous achetez et le lieu où vous vivez. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez suivre ce lien.

Je suis donc dans le regret de vous apprendre que si vous ne faites qu’économiser via vos comptes épargnes, en réalité, vous perdez de l’argent. En tout cas, une chose est sûre, c’est que vous n’en gagnez pas.

En épargnant, effectivement, il y a bien quelqu’un qui gagne de l’argent. Mais ce n’est pas vous, c’est votre banquier parce qu’il va utiliser votre argent pour l’investir sur des supports financiers qui rapportent nettement plus que 1.25%. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les banques cherchent tant à ce que vous fassiez de l’épargne chez elles.

Augmentation du plafond du livret A

En vous basant sur les paragraphes précédents, vous devriez arriver à la conclusion que la récente augmentation du plafond du livret A profite avant tout à l’État et aux banques. Néanmoins, les livrets d’épargne restent utiles pour votre épargne de précaution.

L’épargne de précaution

Il s’agit de l’argent que vous devez laisser de côté pour faire face aux imprévus les plus probables qui peuvent vous arriver et qui ne sont pas pris en compte par l’une de vos assurances comme une panne sur votre voiture par exemple. Il est clair que vous ne devez pas vous retrouver à faire un retrait sur votre PEL, votre PEA ou encore votre assurance-vie pour faire face à une réparation sur votre voiture.
Cette somme doit être déterminée en fonction de votre situation personnelle (voiture, enfants, CDI, indépendant, etc.). Peut-être que pour certain, il s’agira de 1000€, d’autres 3000, etc.
Le budget que vous avez peut-être réalisé après avoir lu cet article vous aidera sûrement à définir cette somme.

Après l’épargne de précaution, il est temps d’investir

Une fois votre épargne de précaution atteinte, pourquoi continuer à utiliser votre argent pour ne pas vous appauvrir au lieu de l’utiliser pour vous s’enrichir. Pour cela, il faut investir sur des placements mobiliers et/ou immobiliers qui rapportent nettement plus que le livret A à condition bien sûr que vous maitrisiez le domaine. Si ce n’est pas le cas et que vous êtes intéressés par ce domaine, vous n’avez plus qu’une chose à faire : Vous formez ! Je vous invite à consulter ma sélection de livres et ainsi que celle de formations. Si vous ne trouvez votre bonheur, ces dernières évolueront avec le temps et les articles à venir seront de plus en plus ciblés.

Conclusion

Mettre toutes vos économies sur votre livret A et votre LDD revient à prêter de l’argent à l’État et à votre banque à un taux défiant toute concurrence (1.25%). En intégrant le paramètre « inflation », cela revient à dire que vous prêtez votre argent pour rien.

Maintenant, vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, mais en tout cas, c’est ma conviction. Je reste évidemment ouvert à tout échange sur le sujet via les commentaires.
couverture_tlmmdr1

Dans tous les cas, permettez-moi de vous offrir le bestseller d’Olivier Seban (le millionnaire immobilier) « Tout le monde mérite d’être riche ». Pour cela, complétez simplement le formulaire juste en dessous. Vous aurez en plus une occasion unique que je vous accompagne pendant une année complète quotidiennement afin de vous aider à atteindre votre liberté financière.

Allez plus loin et découvrez concrêtement comment atteindre rapidement la liberté financière …

Pour en savoir plus sur cette méthodologie que j’ai moi-même suivi, cliquez sur l’image juste en dessous! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *