Créer sa propre entreprise: Etes-vous prêt? 4 questions que vous devez vous poser

Chaque année, des millions de personnes répondent «Oui» à cette question. Chaque année, cette réponse coûte beaucoup d’argent, de temps, de confiance et de chagrin. Selon l’INSEE, seules 60% des entreprises survivent après 5 ans d’existence. Ce qui signifie que sur 100 entreprises créées, 40 finissent par disparaître. Aux Etats-Unis, 66% des nouvelles entreprises survivent après 2 ans et seulement 44% après 4 ans. Alors que j’ai la conviction que créer sa propre entreprise constitue une étape incontournable pour atteindre les sommets, je vous propose de faire le point dans cet article.

Tout d’abord, voyons deux des facteurs clés de la survie et de la capacité de prospérer d’une entreprise.

  • le niveau d’instruction du propriétaire
  • la raison pour laquelle le propriétaire a commencé à créer l’entreprise.

Le niveau d’instruction va traduire COMMENT le chef d’entreprise va lancer et développer son entreprise. Quant à la raison pour laquelle il va créer sa propre entreprise, cela va traduire le POURQUOI. Plus le POURQUOI est fort, plus l’entrepreneur sera prêt à dépasser tous les obstacles pour faire en sorte de son business devienne un véritable succès.

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet avec les 4 questions de base que vous devriez vous poser pour savoir si créer sa propre entreprise est quelque chose qui est fait pour vous.

créer sa propre entreprise

1. Créer sa propre entreprise! Êtes-vous prêt?

Vous êtes-vous préparé mentalement pour le passage de l’employé au patron? Dorénavant, vous allez être celui qui prend les décisions sur tout, des produits de bureau à la gamme de produits. Ce contrôle total est l’une des forces motrices de nombreuses personnes qui se lancent dans le démarrage de leur propre entreprise. Mais, c’est aussi l’un des éléments qui créent le plus de stress chez les nouveaux entrepreneurs. Lorsque vous commencez, il y a une liste interminable de décisions à prendre et de nouvelles questions surgissent chaque jour.

Encore plus important, vous devrez vous rappeler que dans une petite entreprise, vous porterez de nombreuses casquettes. Même si vous parvenez à démarrer avec un ou plusieurs employés, vous jouerez chacun plus d’un rôle dans votre nouvelle entreprise. Et si vous dirigez une entreprise individuelle, une EURL ou une SASU, vous occupez tous les postes, du commis de dossier à l’équipe de maintenance, en passant par le vendeur et le PDG.

Pouvez-vous gérer le passage d’une tâche à l’autre et d’un rôle à l’autre comme ça? Êtes-vous prêt à effectuer ces changements?

De même, avez-vous préparé votre famille et vos amis à ce changement d’attitude? Votre vie va changer, probablement assez radicalement. Ce changement peut avoir un impact positif ou négatif sur votre vie familiale et vos interactions sociales. Le soutien de la famille et des amis a toujours été un plus dans le processus qui consiste à créer sa propre entreprise.

2. Où est votre créneau?

Avez-vous déjà identifié votre créneau? L’une des raisons pour lesquelles de nombreuses entreprises échouent est qu’elles ne se concentrent pas sur un public précis. Oui, si vous êtes une grande chaîne de rabais, vous pouvez tout vendre, des arachides au papier peint. Mais, ce type d’entreprise nécessite de vastes ressources qui ne sont tout simplement pas disponibles pour les petites entreprises. En effet, la réalité est que ces dernières dominent le marché en trouvant une approche différente: une niche.

Connaître votre créneau signifie que vous êtes mieux en mesure de trouver, de cibler et de maintenir vos clients. Ainsi, cela vous permet de fournir les meilleurs produits et services possibles à cette clientèle. Cette concentration est l’une de vos meilleures chances non seulement de survivre, mais également de prospérer sur un marché très concurrentiel.

3. Quel est votre plan d’action?

Un autre facteur clé de la survie et du succès ultime de votre entreprise est la planification que vous effectuez en amont de la création. Vous devez décider si votre entreprise sera basée sur Internet ou inclura des modèles plus traditionnels. Allez-vous travailler à temps plein ou à temps partiel dans votre nouvelle entreprise? Allez-vous engager de l’aide ou partir en solo? Avez-vous rédigé (ou au moins décrit) votre plan d’affaires (business plan)? Rêver, penser et planifier peut vous éviter bien des ennuis et du gaspillage plus tard lorsque les choses sont mouvementées et que les problèmes surviennent. La planification peut également vous aider à rester concentré et à équilibrer vos dépenses et votre temps.

4. Qui allez-vous appeler?

À un moment donné, peu importe le niveau d’expérience de l’homme d’affaires, vous aurez besoin d’aide. Vous aurez besoin de soutien, de conseils, d’outils ou d’informations. L’un des aspects les plus beaux et les plus effrayants de la croissance est qu’elle peut vous conduire à des endroits que vous n’avez jamais imaginés. Peu importe la planification et l’expérience que vous apportez à votre nouveau poste de PDG, l’inattendu se produira. Comment allez-vous y faire face? Il est donc important de reconnaître qu’aucune entreprise n’est isolée. Ce n’est pas un aveu d’échec à chercher de l’aide. Bien au contraire. L’échec survient lorsque votre entreprise ferme ses portes parce que vous n’avez pas obtenu l’aide dont vous aviez besoin.

La meilleure façon d’obtenir de l’aide en temps opportun est de travailler sur votre système d’assistance pendant que vous travaillez à la création de votre entreprise. De cette façon, vous disposerez déjà d’une liste de ressources disponibles que vous pourrez consulter rapidement en cas d’urgence. Dans le monde d’aujourd’hui, de nombreuses ressources s’offrent à vous, quel que soit votre modèle commercial.

Celles-ci inclus:

  • Presse spécialisé sur le monde des entreprises
  • Personnes (conseillers professionnels, mentors, enseignants, consultants, CCI, expert-comptable)
  • Réseaux (organisations et forums dans votre créneau ainsi que les affaires générales et le marketing)
  • Éducation et formation (tutoriels, cours et séminaires)

Après avoir répondu aux quatre questions clés, vous êtes maintenant prêt à vous poser à nouveau cette grande question.

Créer sa propre entreprise: Est-ce fait pour vous?

Créer sa propre entreprise – Clairement un sujet où je peux vous aider

Au moment où j’écris ces lignes, j’ai déjà créé 3 entreprises dont je suis le président et je suis également actionnaire minoritaire sur 3 autres. C’est un sujet qui me passionne et comme je le disais en début d’article:

J’estime que vous avez l’obligation de créer votre propre business si vous voulez sortir du lot et vivre dans l’abondance.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles vous devriez être votre propre patron mais, permettez-moi de vous en citer une.

Différence majeure en matière d’imposition

Comme vous le savez déjà, un salarié paie des impôts sur son revenu. Soit il doit opter pour l’abattement de 10%, soit il doit déclarer ses frais réels sachant qu’il est fortement limité dans ce qu’il peut faire.

Pour savoir précisément ce qu’un président de SAS ou de SASU peut déclarer en frais professionnels, je vous invite à cliquer sur l’image ci-dessous. Vous verrez que cela fait toute la différence.
créer sa propre entreprise pour profiter des frais professionnels

Pour revenir au salarié, la manière dont il dépense son argent n’intéresse pas l’administration fiscale. Ce désintérêt est lié au fait que l’imposition est calculée sur le revenu. D’un autre côté, l’entreprise, quant à elle, paie des impôts sur son bénéfice. Et, c’est précisément cela qui explique pourquoi c’est plus simple de s’enrichir via une entreprise.

La phrase que j’aime le plus souvent dire est la suivante lorsqu’il s’agit de comparer le salariat et l’entrepreneuriat.

Un salarié est comme une entreprise qui paie des impôts sur son chiffre d’affaires au lieu de le payer sur son bénéfice.

Est-ce que vous pensez qu’une entreprise pourrait sérieusement survivre ou s’enrichir si elle devait payer des impôts sur l’argent qu’elle encaisse?

Imaginez qu’une entreprise devait payer ses impôts sur la base du cumul des sommes qu’elle a encaissées sur une année. Après cela, elle doit payer:

  • ses fournisseurs
  • payer les salaires
  • payer l’eau, l’électricité, le gaz
  • les fournitures de bureaux et le matériel informatique
  • les véhicules de sociétés et l’essence
  • etc.

Heureusement, cela ne se passe pas comme cela. Une entreprise encaisse de l’argent de ses clients, puis paie ses charges diverses. En fin d’année, c’est la différence entre les recettes et les dépenses qui va donner le bénéfice. C’est donc sur cette somme que sera calculé l’impôt. Une entreprise peut donc optimiser ses dépenses pour contribuer à son enrichissement. Un salarié aura peu ou pas de marge de manœuvre.

Donc, si vous avez compris que créer sa propre entreprise est une étape par laquelle vous devez passer pour vivre dans l’abondance financière et que vous souhaitez que je vous accompagne, cliquez ici sans tarder.

créer sa propre entreprise pour devenir rentier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *