L’argent fait le bonheur

Dans l’article présentant les bases des finances personnelles, nous avons clarifié les relations financières qui existent entre les revenus, les dépenses, les actifs et les passifs. Lors de la conclusion de ce dernier, je vous incitais à vous focaliser sur vos actifs pour vous enrichir.
Dans l’article que vous vous apprêtez à lire actuellement, je vous propose de faire le lien entre les finances personnelles et le bonheur. D’ailleurs, l’argent fait-il le bonheur?

Finances personnelles: Bref rappel

Partant du principe que vous savez ce que sont une dépense et un revenu, je vais faire un bref rappel sur ce que sont un actif et un passif en me basant sur l’explication simple de Robert Kiyosaki. Un actif met de l’argent dans vos poches tandis qu’un passif en prend indépendamment de ce que vous faites. Un exemple d’actif serait une entreprise sur laquelle vous avez investi et qui vous verse un dividende. Un exemple de passif serait le crédit que vous avez contracté pour acheter votre voiture.

Comment définir le bonheur

Selon Wikipédia, le bonheur se définit comme:

Un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l’esprit et du corps, d’où la souffrance, le stress, l’inquiétude et le trouble sont absents ».

BonheurPour faire le parallèle avec la thématique du blog, je complèterais la définition précédente en disant que le bonheur serait le fait d’avoir la liberté de faire ce que l’on veut, quand on le veut et avec qui on le veut tout en ayant la possibilité de s’offrir ce que l’on veut.

Dans le monde développé dans lequel nous évoluons, un tel degré de liberté (en dehors du « avec qui ») ne peut être acquis que par l’argent. J’ajouterai même par l’argent qui travaille pour vous. Vous aurez bien évidemment compris (si vous avez lu mon article sur les différents types de revenus) que, l’argent qui travaille pour vous provient des revenus passifs générés par vos actifs.

Bonheur et finances personnelles

Bien que financièrement parlant, la priorité doit être de chercher à développer vos actifs, de mon point de vue, le bonheur se trouve dans les dépenses et les passifs et non dans les revenus et les actifs. Autrement dit, nous prenons plus de plaisir dans notre façon de dépenser notre argent plutôt qu’à notre manière de l’épargner ou l’investir. Lorsque je regarde mes deux portefeuilles boursiers (actifs), ma fiche de salaire (revenu), mes investissements immobilier (actifs) et mes autres placements financiers (actifs), cela ne me procure pas de plaisir immédiat si ce n’est le fait de savoir que cela me rapproche à moyen terme de la liberté financière.
En revanche, acheter ma résidence principale (passif), acquérir une belle voiture de sport (passif), partir en vacances régulièrement (dépenses), faire des cadeaux à mes proches (dépenses),  procure un bonheur immédiat.

Parallèle avec l’alimentation

FastfoodsFaisons une analogie avec notre alimentation avant d’en venir au message de fond que je veux faire passer dans cet article. Imaginez que vous mangiez régulièrement des viennoiseries au petit déjeuner, un fastfood à midi après avoir pris l’ascenseur pour sortir de votre emploi de bureau, un encas type barre de chocolat comme gouter et un diner copieux le soir à base de pattes, de sauce bien grasse, de vin, de desserts hautement sucrés devant un bon film.

Pensez-vous que cela soit bon pour votre santé de vous nourrir de la sorte tous les jours et de vous dépenser si peu?

Il s’agit évidemment d’une question rhétorique!

Avec vos finances personnelles, c’est la même chose, si vous ne faites que dépenser et acquérir des passifs, vous vous condamnez à travailler toute votre vie pour au mieux maintenir votre pouvoir d’achat durant votre carrière professionnelle. Puis vous perdrez du pouvoir d’achat une fois à la retraite. (Moins de revenus et plus de dépenses de santé). Il s’agit bien là du mieux que vous puissiez obtenir en choisissant cette voie. Le pire étant que vos passifs finissent par vous prendre tellement d’argent que vous vous retrouviez en surendettement suite à une baisse de vos revenus par exemple.
D’un autre côté, si vous ne faites que vous payez en premier, investir en bourse, dans l’immobilier, dans les matières premières, créer des entreprises, etc. Vous êtes sûrement en train de passer à coté de votre vie car cette dernière est quand même faite pour être vécu. Le but n’étant pas de devenir le plus riche du cimetière.

Compromis entre les finances personnelles et le bonheur

C’est donc à vous trouver le juste équilibre entre construire votre avenir financier et profiter de la vie. Néanmoins, je tiens à préciser que le simple fait d’épargner ne permet pas de construire votre liberté financière. En faisant cela, vous contribuez uniquement à votre sécurité financière. Si ces notions ne vous semblent pas claires, je vous invite à lire l’article sur les étapes vers la richesse.
Si ce que vous souhaitez, c’est mettre l’argent à votre service afin d’avoir le bonheur de choisir votre mode de vie. Il va falloir investir et/ou créer une entreprise en usant de manière mesurée des différents effets de levier à votre disposition.

En ce qui me concerne, en dehors de ma résidence principale, je me consacre sur des actifs pour ce qui est de construire ma liberté financière et je me fais plaisir via des dépenses occasionnelles, jamais via des passifs. Selon moi, un passif vous procure un plaisir bref que vous devez payer dans le temps, sans oublier qu’il réduit votre excédent de trésorerie mensuelle.

Conclusion

Il s’agit là de mon point de vue, je peux tout à fait concevoir que vous trouviez le bonheur dans votre emploi et que le fait de travailler toute votre vie pour des revenus actifs vous conviennent parfaitement. Le problème est que la plupart des gens qui choisissent la voie des revenus actifs (un emploi « sûr » avec des avantages) le font pour la sécurité. Or, comme vous pourrez le constater en lisant l’article sur les étapes vers la richesse, la meilleure façon d’atteindre une sécurité financière « illimitée » est de viser la liberté financière. Si vous pensez que c’est trop risqué d’investir, vous découvrirez où est le vrai risque en lisant cet article. Enfin, l’argent fait-il le bonheur? Je pense que la réponse à cette question dépendra de chacun. Dans mon cas, étant donné que la liberté et le bonheur sont étroitement liés, je dirais que l’argent fait le bonheur.
N’hésitez pas à partager votre avis sur le sujet via les commentaires. 🙂

Ne partez pas trop vite, j’ai plusieurs cadeaux pour vous!

Permettez-moi de vous offrir plusieurs cadeaux pour lesquelles je n’ai aucun doute qu’ils vous plairont.

couverture_tlmmdr1

En complétant le formulaire suivant, vous pouvez récupérer gratuitement le livre « Tout le monde mérite d’être riche » d’Olivier SEBAN (le millionnaire immobilier à succès) et découvrir une occasion unique que je vous accompagne pendant une année complète pour vous aider à atteindre votre liberté financière.

2 thoughts on “L’argent fait le bonheur”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *