S’améliorer

Chercher à s’améliorer est devenue une pratique courante. Ces dernières années, depuis que j’écris des articles sur mon blog ainsi que sur d’autres blogs, j’ai remarqué que la catégorie « Développement personnel » apparaît beaucoup plus souvent que c’était le cas auparavant. Pour moi, c’est une très bonne nouvelle. De mon point de vue, personne ne peut prétendre à un succès durable sans chercher à s’améliorer continuellement.

s'améliorer

S’améliorer! Qu’est-ce que cela signifie concrètement?

Mais que signifie vraiment « s’améliorer » ? Qu’est-ce que nous améliorons réellement lorsque nous nous améliorons nous-mêmes ? Et quel « soi » s’améliore-t-il ?

Nous avons chacun deux « moi »:

Notre moi « blessé » et notre moi « central ».

Le « moi » central

Notre « moi central » est notre vrai moi, le moi de notre âme naturelle — notre essence. Notre « moi » principal est notre passion, notre joie, nos dons et nos talents, notre capacité à aimer, notre créativité. Nous entrons dans cette vie en tant que notre moi central, et lorsque ce moi est aimé et apprécié par nos parents, nous continuons à développer naturellement les dons et les talents que Dieu nous a donnés et à manifester la plénitude de notre être. Ce « moi » veut s’améliorer en apprenant les compétences nécessaires pour s’exprimer pleinement.

Le « moi » bléssé

Mais lorsque ce « moi » n’est pas vu et valorisé comme il le faudrait, nous créons un « moi » alternatif, un « moi » qui, nous l’espérons, pourra contrôler l’obtention de l’amour dont nous avons besoin et éviter la douleur que nous ne pouvons pas supporter. Un « moi » qui nous aide à nous sentir en sécurité. C’est notre faux moi, notre moi blessé, notre moi égoïste. Ce moi est rempli de fausses croyances que nous avons absorbées en grandissant. Des croyances qui finissent par limiter notre vrai moi de base. Ce moi n’a pas besoin d’être amélioré. Il a besoin de guérison.

Le terme « amélioration du moi » peut parfois être un peu trompeur. En effet, il ne faut pas chercher à s’améliorer vis-à-vis de son « moi » blessé. Nous ne voulons pas améliorer les façons dont nous mentons, manipulons et évitons dans nos tentatives de contrôler l’obtention de l’amour et d’éviter la douleur. Personne ne veut s’améliorer vis-à-vis de ses nombreuses dépendances à la substance et aux processus. Nous ne voulons pas améliorer notre colère, notre conformité, notre retrait et notre résistance.

S’améliorer vis-à-vis du « moi » blessé revient à guérir

Oui! Nous voulons guérir le « moi » blessé.

Guérir et s’améliorer ne sont pas la même chose.

Nous pouvons certainement nous améliorer en matière de compétences. Parler de s’améliorer dans le domaine du sport, de l’art, de la musique, de l’écriture, de la cuisine. Nous pouvons améliorer notre santé et notre bien-être en améliorant notre régime alimentaire et notre programme d’exercice. Nous pouvons améliorer les connaissances dont nous avons besoin pour mieux réussir sur le plan professionnel et financier. Il est également possible de s’améliorer dans nos relations en acquérant de nouvelles compétences en matière de communication. Mais qu’en est-il si l’acquisition de nouvelles connaissances et compétences n’améliore pas notre santé, notre capacité à gagner de l’argent ou nos relations ? Et si l’acquisition de nouvelles compétences ne nous apportait pas plus de joie et de paix intérieure ? Cela peut signifier que nous devons guérir les peurs sous-jacentes et les fausses croyances qui nous rendent anxieux, déprimés, stressés, coupables, honteux, renfermés, en colère, blâmés ou tristes.

Mieux comprendre ce qui signifie s’améliorer

Parfois, s’améliorer signifie simplement la pratique d’une compétence, et d’autres fois, elle signifie que nous devons participer à un processus de guérison profond. Par exemple, de nombreuses personnes essaient d’améliorer leur santé en perdant du poids et en faisant de l’exercice. Mais si leur dépendance alimentaire couvre une douleur non guérie, elles ne peuvent pas forcément se contenter de modifier leur régime alimentaire. Il se peut qu’elles doivent s’ouvrir à un processus de guérison afin de s’améliorer à terme.

s'améliorer pour survivre

S’améliorer pour dépasser les blocages et les limitations

Si vous essayez vraiment de vous améliorer, mais que vous vous trouvez bloqué et incapable de progresser, ou que vous ne ressentez aucune joie ou paix intérieure, vous voudrez peut-être vous ouvrir à la possibilité que des douleurs et des croyances non guéries bloquent vos progrès et causent votre douleur. Il est facile de s’améliorer quand rien ne bloque le chemin.

Mais, si vous avez de vieilles croyances erronées sur votre capacité et votre valeur, ces croyances peuvent vous empêcher d’agir avec amour en votre faveur. Tous vos efforts pour vous améliorer ne vous apporteront pas la satisfaction que vous recherchez si vous avez des croyances qui vous empêchent d’exprimer pleinement votre vrai moi.

Si vous êtes bloqué, vous devez alors rechercher un processus pour vous aider. Le mois dédié au « développement personnel » dans ma formation « Retraite anticipée » va vous permettre de sortir des peurs et des croyances qui vous limitent. La guérison de ces peurs et croyances limitantes vous ouvrira la porte à une amélioration de votre vie de toutes les façons possibles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *